Intervenants


Serge Caillet :
De Stanislas de Guaita à Robert Ambelain : l’héritage de la Rose-Croix kabbalistique.
L’Ordre kabbalistique de la Rose-Croix, fondé par Guaita en 1888, n’a pas disparu avec lui. Maintenu à la Belle Epoque, par Barlet et Papus, recueilli entre les deux guerres par leurs successeurs et réveillé dans les années 1940-1950 par Robert Ambelain, il a permis de préserver tout au long du XXe siècle une tradition rosicrucienne spécifique. Documents à l’appui, Serge Caillet retracera l’histoire de l’une des plus discrètes sociétés initiatiques modernes.

 

 


Rémi Boyer : l’OKRC après Robert Ambelain et la « restauration » de 1997.
L’OKRC est un élément essentiel du dispositif voulu par les Compagnons de la Hiérophanie. La restauration discrète de 1997 est revenue à la double vocation quelque peu oubliée de l’OKRC et à son actualisation nécessaire.

 

 


Gilles Bucherie : F. Ch. Barlet et Stanislas de Guaita :
Une perspective de renouvellement de l’occultisme.

Chacun de ces deux auteurs, selon une démarche qui lui est personnelle, va œuvrer à révéler le potentiel de l’occultisme. Une exigence commune
qui se traduira notamment par un travail de classification terminologique.

 


Daniel Gueguen : 1890-1897 : l’Art à l’origine de la rupture Guaita – Péladan.
Ce schisme est compris comme une rupture spirituelle – on pourrait dire d’ordre initiatique – entre ces deux personnages si fraternellement proches. On verra à quel point les milieux ésotériques belges ont été associés à cette évolution de Péladan pour ne pas dire qu’ils l’auraient inspirés dans leurs cercles occultes qui sont aussi des Salons d’Art, comme KVMRIS ce cénacle si important, si novateur et toujours si mystérieux.

 

 


Jean-Pierre Laurant : Un cénacle d’occultistes.
En sa qualité de spécialiste des mouvements ésotériques de la fin du XIX° siècle, Jean-Pierre Laurant présentera un panel des occultistes amis et proches de Stanislas de Guaita.

 

 


Alain Marchiset : Stanislas de Guaita: un bibliophile occulte
Présentera un aperçu sur les différentes bibliothèques de Stanislas de Guaita, ses livres rares d’occultisme, leurs caractéristiques et marques d’appartenance, ainsi que sur ses liens avec le Sâr Péladan, son mentor et pourvoyeur de livres.

 

 

Steeve Fayadas : Stanislas de Guaita un acteur majeur de l’occultisme de la belle époque.
Présentation générale et mise en perspective des différentes interventions au travers d’une biographie et d’archives inédites autour de Stanislas de Guaita et de ses proches.